Quelques conseils pour le transsiberien :

  • Site internet train russe : http://pass.rzd.ru. Le site est bien entendu en russe mais il y a une version anglais normalement… et la procédure d’achat des billets est assez facile en ligne.

Nb : il est préférable de réserver sa place à l’avance pour être à côté et avoir les meilleures places…

  • Choisir une place au milieu du wagon pour éviter les odeurs de toilettes présents des deux côtés et des odeurs de fumée (n° 1 à 4 et 34 à 38 à éviter). Les places parallèles au couloirs peuvent être assez embêtantes niveau passage (1 à 36).
  • Pour le vélo nous avons acheté un billet en plus au guichet 21 à Moscou (540 roubles pour 2 vélos pour Moscou/Irkousk).
  • Pour avoir une « vraie » expérience russe : Nous avons pris un train de Moscou à destination de Chita (entre Irkousk et Vladivostok). Nous nous n’avons du coup pas voyagé sur le transib’ « entier » et de ce fait nous n’avons voyagé qu’avec des russes et aucun « touriste ».

Les locaux l’utilisent vraiment comme nos trains régionaux, pour rejoindre la famille, les amis… à travers l’immense pays. Sauf que ça dure 1, 2, 3 jours, avec le folklore lié : authenticité assurée !!!

Dans le train :

  • Sont fournis : une serviette, un oreiller et sa taie et un matelas avec deux draps.
  • L’eau chaude est à volonté dans sa bonbonne donc possibilité de manger liophilisé et boire café/thé.
  • Il a seulement deux prises de courant par wagon. Pourquoi pas prendre une multiprises…
  • Sur la porte des hôtesses de wagon, les heures ainsi que le temps d’arrêt à chaque gare sont indiqués.
  • Il y 5 fuseaux horaires entre Moscou et Ikoustsk. Toutefois, tout au long du voyage, l’heure indiquée dans le train et dans les gares est l’heure de Moscou.
  • Niveau bagages, c’est premier arrivé, premier servi et pas besoin de demander la permission… on a le supplément vélo mais cela n’assure pas une belle place au chaud… Nous les avons calés sur les deux racks des couchettes superieures, et les saccoches dans sous la banquette et par ci par là…