• Bus entre la frontière mongole et Urumqi : Premièrement, de la frontière mongole, atteindre la ville d’Urumqi  en bus si vous voules squizzer le vélo…

Il est possible de rejoindre Urumqi depuis Takaskhien (ville juste après le frontière) en bus de la facon suivante. Nous avons pris un premier bus pour Qinghe depuis la superette/billard faisant office de vente de tickets (après le poste de police).  Le gars nous a vendu un ticket pour Qinghe et un de Qinghe à Urumqi sous forme de bon à échanger à Qinghe à la gare routière en arrivant.

Nous avons pris le bus un vendredi à 15h à Takashkien pour arriver à Qinghe à 17h et prendre un bus couchette pour Urumqi à 18h arrivant à 7h.

Total : 346¥, pas de supplément pour le premier trajet. À Qinghe, le chauffeur du bus couchette nous a demandé 50¥ par vélo… Prevoyez des Yian, on s’est débrouillé avec des dollars à Takashkien mais bon… il n’y a ni banque ni DAB (ou seulement Union Pay) en ville, ni de banque.

  • Prendre le train en Chine : nous en avons fait l’expérience pour rallier Xining depuis Urumqi, deux étapes :

Achat des tickets : après plusieurs contrôles de sécurités pour simplement entrer dans la partie vente de tickets, on nous oriente en anglais, vers le bon guichet. Le gars parle aussi anglais ! Il nous propose les trains avec son écrans. Nous choisissons le plus économique (siège dur). Les vélos ne passent pas par contre… il faut les faire mettre en transport de marchandise.

Direction alors la plateforme cargo juste à côté de la gare (à gauche de celle ci) où une hotesse parlant anglais nous rempli le formulaire… des étiquettes sont collées aux vélos et un bon de retrait nous ait fourni.

Tarifs : 198¥ par personne pour un siège dur et 15h de trajet, 115¥ par vélo en cargo (les vélos sont tous classés en « 25kg »).

Prendre le train :  Nous avons donc uniquement nos sacoches dans nos sacs de transport pour prendre le train… et là, le contrôle pour entrer dans le hall de gare est drastique : bien sûr, avec tout le matos, chaque sac doit être ouvert !

Nos couteaux sont scotchés (comme si c’était plus securit’, mais ils ne sont déjà pas confisqués !), la bombe lacrimo est sujette à discussion mais passe, les bombes antimoustiques sont observées, testées au briquet mais passent (normal en même temps), la bouteille d’essence est vidée après avant avoir été prise en photo avec le passeport et le ticket de Dam, bizarre… le gel hydro-alcoolique est confisqué, parce que oui, c’est inflammable ! Le signe inflammable leur fait peur, mieux vaut le gratter donc ?

On passe entier après 3/4 d’heure de contrôle ! Direction le hall d’attente ou tout le monde s’entasse avant l’ouverture des barrières.

Lorsque les barrieres s’ouvrent, on cours vers le quai et c’est premier arrivé, premier servi pour mettre les bagages sur les raques et sous les sièges ! Mais il ne faut pas s’inquiète tout rentre et rien ne doit trainer.

Puis en avant pour de nouveaux contrôles (detecteurs de métaux sur les raques, vidéo de tout les passagers), les passages de chariots de nouilles et de fruits… la nuit assez dure mais on survit !

  • Bus entre Zoïge et Barkam : afin d’éviter de descendre à Chengdu et de remonter à Kangding nous avons pris le bus à Zoïge pour Barkam en évitant ainsi le grassland… la station de bus de Zoïge est facilement reconnaissable et les gens l’indiquent bien. Nous avons payés 218¥ pour deux. Les vélos sans soucis en soute !
  • L’état des route est en majorité très bon : beaucoup de bonne asphalte, les bas côtés sont suffisamment larges. Certaines parties sont parfois en pistes. Sur notre route :
    • 20 km de montée du col avant Yajiang, en direction de Litang, mais ça roule bien, la faute au tunnel en construction pour éviter le col… la route n’est plus entretenue ; la première partie de la descente du col vers Yajiang est par contre assez scabreuse avant de rejoindre les travaux du tunnel.
    • 60 km de montée et 15 de descente du col entre Xibde (après Xiangcheng) et Dengshui, à la frontière Sichuan/Yunnan.

>>Bon spot camping au km 824,5 de la S217, en contre haut de la route…