Chine : entrée et sortie, entre Mongolie et Laos…

Classé dans : Chine, Laos, Mongolie, Visa visé ! | 1

Faire son visa chinois est une chose (rendez vous ici au cas où…), entrer en Chine en est une autre !

Pour nous ce fut au poste de Bulgan après avoir passé le poste mongole : les bagages passés aux rayons X devant un garde qui s’en foutait un peu (beaucoup…), nous tentons de ne pas se faire doubler pour le tampon… et d’un coup le gars nous fait passer devant la file de 6 personnes ! Tant mieux tiens ! Et nous voilà sortie du pays de Genghis !

 

Après quelques mètres, premier contrôle chinois aux rayons X. Lise doit déballer quelques affaires, la femme lui regarde quelques photos sur l’appareil photo. De mon côté, je déballe presque tout… le mec est moins marrant ! Mais rien ne bloque…

Puis c’est le tampon : nos têtes correspondent au visa ! C’est bon !

Encore un coup de rayon X et on entre sur le territoire !!! Nihao la Chine !

Bienvenue en Chine !
Bienvenue en Chine !

Nous nous faisions une montagne de la sortie du territoire entre tous les contrôles déjà passés pendant 2 mois, les théoriques contrôles photos/tablette… mais après être passés à côté de la machine à rayons X et le coup de tampon, nous voilà sortis du poste de Mohan… jamais été aussi simple tiens ! 再见 la Chine !

 

Après le no man’s land, nous arrivons devant le poste de Botèn. Là, au premier guichet, deux gars nous demandent 2$ pour la région touristique de Luang Namtha. Ça doit pouvoir se shunter… d’autant plus que nous n’avons pas eu de contrôle par la suite et qu’ils annoncent un prix différent de l’autre côté du poste (l’arnaque donc…).

Dans le poste, nous fournissons le formulaire rempli avec la photo d’identité, 32$ par personne (30 de visa et 2 pour le droit d’être étranger) et nous récupérons le graal tamponné dans les 2 minutes !

Sabaïdiiii le Laos !!!

Porte de Botèn, côté Laos
Porte de Botèn, côté Laos

One Response

  1. Janine est inquiète de ne pas voir arriver son cher frère et sa belle sœur.
    Vite des nouvelles, je suis inquiète.
    Grosses bises
    Janine.

Laissez un commentaire