Aventures japonnaises en famille, suite et fin…

Classé dans : Japon | 0

Le frère lâché à Tokyo pour son retour en France, nous filons à Nikko, ancienne capitale nippone :

Les temples de l’ère Edo sont impressionnant (même lorsqu’ils sont bâchés pour 6 ans de rénovation…) et les lacs, cascades et volcans au dessus nous reposent.

Lac Yuno vers Nikko

Afin de parfaire notre connaissance de l’Histoire, le parc/festival Edo nous donne un bel aperçu de la vie sous l’ère, Nikko capitale.

Les fameuses geishas, les ninjas et soldats de l’empire nous présentent leurs meilleurs attraits ! Non moins étonnants sont la maisons penchée pour l’entraînement des ninjas ainsi que les jardins zens.

Un bout de Shinkansen et nous voilà à Kamakura et ici on ne badine pas : le Bouddha en méditation mesure 13m ! C’est le plus grand du Japon !

Les temples alentours n’en sont pas moins impressionnants…

Bouddha de Kamakura
Porte à Kamakura

Détente sur la baie côté pacifique avec les surfeurs de Kamakura et on file voir le Fuji ! Enfin… tenter avec l’arrivée d’une méchante perturbation…

Plage de Kamakura

Echec donc le premier jour avec le déluge… du coup on s’occupe à la piscine !

Mais au réveil le lendemain, face à l’hôtel, sortant de la brume… La bête est là !

Reflet de Fuji

Avec un soleil radieux, sous n’importe quel angle, sa majesté sacrée nous impressionne !

Il se pare de son écharpe blanche mais sa beauté n’en est qu’augmenter… Les lacs et les cascades avoisinantes complètent ce cadre magique.

Fuji-film…
Au lac Motosu

De la montagne à la ville d’Osaka n’y a qu’un bond, de 300 km mais en Shin’ ça va vite…

Nous voilà encore dans une ville hallucinante, ville folle où les nuits n’ont rien à envier à Time Square de New York !

Osaka by night
Osaka by night

Mais retour au sources avec deux jours au mont Koyasan, 800 m d’altitude, accès en funiculaire obligé…

C’est le principale centre Shingo, courant bouddhique fondé par Kōbō Daishi (弘法大師).

Sur la montage sacrée, autour des temples, énormes pagodes rouge vif et jardins zens, s’étire un cimetière d’où s’élèvent plus de 100 000 tombes… le lieu, planté de cèdres pluricentenaires est mystérieux et plein de recueillement et dégage un sentiment de zenitude absolue.

Cimetière de Koyasan

Nous passerons la nuit au temple Kumagaijii dont la cérémonie du feu est le rituel matinal.

Cérémonie du feu à Koyasan

C’est ensuite Kyoto qui nous attend, ancienne capitale du Japon, 1,5 millions d’habitants.

Incontournables, le quartier des Geishas, les magnifiques parcs et les temples de Gion nous occupent et nous émerveillent !

Le Festival des âges de Kyoto (Jidai Matsuri), défilé historique annuel fêtant l’anniversaire de l’ancienne capitale continue notre cours d’Histoire…

Festival des âges de Kyoto (Jidai Matsuri)
Festival des âges de Kyoto (Jidai Matsuri)

Plus au sud de Kyoto, les Torii de Fushimi Inari Taisha s’ouvrent à nous.

Le sanctuaire sur les collines de Kyoto, datant de 711, accueillent plus de 10 000 torii, portails érigés à l’entrée de chaque sanctuaire afin de séparer l’enceinte sacrée de l’environnement profane, certains sont aussi grands qu’un temple…

Torii de Fushimi Inari Taisha

Encore plus au sud, c’est Nara, ancienne capitale (encore !?! C’est une manie chez eux…), abritant de nombreux bâtiments inscrits au patrimoine mondial de l’humanité dont la plus grande steucture en bois du Japon refermant là encore un énorme Bouddha !

Temple de Tōdai-ji à Nara

Mais attention aux cerfs en liberté prêts à voler notre pitance… les cervidés, ici sacrés, divaguent entre les passants et les voitures klaxonnant…

Peinard à Nara

Un shinkansen plus loin et nous voilà à Hiroshima, tristement connue. Son dôme A, squelette d’un bâtiment à l’aplomb de l’explosion de la première bombe A à 150m de hauteur dans le ciel , nous glace le sang…

Dôme A de Hiroshima

Le parc du mémorial de la Paix et le musée relatent tristement cette catastrophe nucléaire qui, le 8 août 1945, à 8H15, fera basculer à jamais le monde dans l’ère nucleaire, ôtant ainsi la vie à (au moins) 250 000 personnes.

À nous de faire en sorte de ne pas reproduire ces horreurs…

Plus loin, nous prenons le ferry pour rejoindre une des 6852 îles qui entourant le pays, l’île Miyajima.

Le fameux Tori flottant au coucher du soleil, le sanctuaire d’Itsukushima et sa plage mettent un joli point final au voyage !

Le torii flottant Miyajima

Une dernière nuit à Okayama avec son château et ses jardins et le Shin’ nous ramène à Tokyo avec des souvenirs inoubliables.

Les capsules de l’hôtel à l’aéroport Narita testée par Adrien sont une dernière curiosité japonaise que nous testerons avant le départ.

Nous quittons à notre grand regret Lise et Damien qui nous auront concocté un programme magnifique tant pour les visites, que pour les logements et les transports ;  guidés avec une classe professionnelle et sans faille.

Nous aurons côtoyé pendant plus de 3 semaines un peuple d’une grande gentillesse de générosité et de respect. Un pays où se mêlent traditions et modernité sans jamais choquer, le passé et le présent sont en parfaite harmonie pour un futur qui semble imperturbable. Des montagnes aux vallées, des plaines aux volcans, des villes aux mégapoles, cet archipel tremblant ne peut laisser indifférent.
KAMPAÏ !

Laissez un commentaire